Le passage au DADGAD – 2e partie

On continue notre série de conseils inspirés par l’un des plus grands en DADGAD Pierre Bensusan pour qui réussir à jouer c’est déjà se détacher des évidences de l’accord ouvert pour ne plus entendre que de la guitare (voir 1er article)

On peut également aborder le passage au DADGAD sans pour autant tout le temps chercher à retrouver toutes les positions que l’on jouait en accord standard. Il faut aussi se laisser guider au hasard de sons. A ce moment-là cette l’oreille qui décide de ce qui va marcher et ne pas marcher sans trop se préoccuper de la théorie ni réapprendre toutes les notes de son manche.

Et c’est là que revient le principe de la résonance car au fil de la création du moment on va découvrir des cordes sympathiques qui vont souligner la mélodie que l’on veut interpréter.

Conseil no2 : ne vous reposez pas que sur la théorie mais tracez vos propres chemins

Ce contenu a été publié dans Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.