Championnat de sonneurs 2014 - Blog Breizh Music » Blog Breizh Music 

Championnat de sonneurs 2014

Championnat de sonneurs 2014

Le championnat de sonneurs de Gourin a réuni une nouvelle fois 10 000 spectateurs au château de Tronjoly.

 

Comme souvent, le soleil était au rendez-vous pour le championnat de sonneurs de Gourin 2014. Arrivé en fin de matinée sur le site, je commence par le concours mélodie dans le théatre de verdure. Il y a déjà du monde assis sur les escaliers naturels, au soleil, comme une continuité des vacances.

Sonneurs de GourinEn bas, les couples défilent devant le jury. Je commence par Jean Pierre HELIAS – Bernez BRETON, ça tombe bien, ils finiront premier en mélodie. Pas étonnant non plus, l’émotion était au rendez vous et la technique totalement maîtrisée.

Suivront Gildas MOAL – René CHAPLAIN et les super techniciens du moment  Konogan AN HABASK – Youenn CHAPALAIN. Une mélodie du pays bigouden, la bombarde virevolte dans les octaves, le biniou de Youen Chapalain accompagne sans trop en faire.  J’ai les poils qui se sont dressés sur la mélodie du pays Fisel interprétée par Daniel LAUNAY – Michel SAVIDAN mais je vois qu’ils ne finissent pas classés, dommage.

Puis vient la fin du concours mélodie, la buvette est juste derrière donc petite pause au soleil le temps de déguster la boisson ambrée de Carhaix et de saluer les uns et les autres qui se retrouvent pour parler style, technique, prestations de cet été et calendrier à venir, la rentrée approche.

Le parc de Tronjoly se remplit petit à petit mais sûrement. Il y a de l’espace en plein air mais on y croise beaucoup de monde. Je vais faire un premier tour pour trouver mes marques car les chapiteaux changent souvent à Gourin. Cette année, le concours biniou est dans le chapiteau à gauche en entrant avec des gradins au bout. Pas facile d’eSonneurs de Gourinntrer pour écouter les couples, l’espace est relativement fermé. Je préférais quand le concours se faisait dans la salle ou dans le chapiteau plus haut qui lui, est totalement ouvert sur les côtés. Je me faufile pour écouter Jean-Elie LE GOFF – Yann KERJEAN car j’adore le style de Jean Elie en fisel.

Mais cette année, ils sont sélectionnés en Plinn à Lanrivain (les éliminatoires en plinn ont eu lieu cette année à Lanrivain et non plus à Bourbriac). Les danseurs se mettent en place et rapidement le parquet résonne des pas des sonneurs. Mais il fait plus que cela car il rebondit et donc crée un décalage entre les sonneurs et les danseurs. Pas facile dans ces conditions de sonner des airs de danse percutées comme le plinn car cela perturbe fortement les sonneurs (ceci me sera confirmé peu après par Jean Elie). La même mésaventure arrivera aux suivants Daniel PHILIPPE – Gil LEHART.

 

Je reste pour voir Georges EPINETTE – Jean BARON pour un laridé 8 temps et continue mon tour.

Petite rencontre avec nos amis luthiers (les mêmes qui étaient avec nous à Lorient cet été) et visite de l’exposition dans le château. Je flâne aussi autour des CD et livres de Coop Breizh, un salut à Dastum et je reprends mon chemin.

Je m’arrête au chapiteau des couples bombarde – Braz pour écouter les mythiques frères MAHEVAS, ça sonne le laridé 8 temps comme rarement j’ai pu l’entendre. Je ne comprends pas bien la disposition générale qui fait que quand on arrive, on voit les sonneurs de dos, c’est bizarre. Mais le chapiteau est facilement accessible pour aller danser ou contourner pour écouter et les voir de face.

Je fais un tour vers les duos libres et tombe sur COLAS – MOISSON en bombarde/chromatique pour une suite gavotte swing et c’était génial. C’est compliqué Gourin car il y a de la bonne musique partout et on voudrait rester tout en allant tout voir. A peine le temps de boire un coups avec les copains.

Bon je privilégie les couples et reviens faire un tour vers mes instruments de prédilection, bombarde et biniou, ça tombe bien car j’arrive juste à temps pour écouter Konogan AN HABASK – Youenn CHAPALAIN en gavotte bigoudène. C’est virevoltant, c’est brillant, extrêmement technique, à la limite du réalisable. La bombarde en perd presque son nom, la technique au biniou est inégalée, c’est surréaliste.

Pendant ce temps là, dans un autre registre, SOLDAT LOUIS a rempli le théâtre de verdure en attirant au championnat de sonneurs des personnes qui ne seraient sans doute pas venues. Je trouve cela bien joué.

Couples kozh :

1. Julien Tymen et Michel Kerveillant ; 2. Jorj Bothua et Philippe Quillay ; 3. Konogan An Habask et Youenn Chapalain ; 4. Roland Becker et Alan Letenmeur; 5. Jean-Pierre Hélias et Bernez Breton ;


Couples braz :

1. Goulven Hénaff et Alexis Meunier ; 2. Christope et Jean-Michel Mahevas ; 3. Jorj Bothua et Pascal Guingo ; 4. Gweltaz Rialland et Julien Grellier ; 5. Damien Malardé et Xavier Boderiou.


Duos libres :

1. Brunet et Le Gall ; 2. Miossec et Hellard ; 3. Lotout et Derrien ; 4. Colas et Moisson ; 5. Leterte et Moreau.


Concours jeunes (moins de 20 ans) :

Maelann Hervé et Enora Morice ; 2. Louri Derrien et Elouarn Le Sauze ; 3. Loïc Le Cotillec et Franck Médrano.

Concours famille :

1. Philippe et Enora Morice ; 2. Damien et Patrick Malardé ; 3. Ronan et Nina Le Gall.


Championnat de danse traditionnelle :

Femmes : 1. Marion Nédellec ; 2. Manon Pennec ; 3. Gwenn Richard.

Hommes : 1. Maël Kernin ; 2. Alexandre Olivier ; 3. Jean-Christophe Le Plain.

 

Tous les résultats :

Grilles-Resultats-Gourin-2014-Koz1

Grilles-Resultats-Gourin-2014-Braz

 

Laissez un commentaire