Celtic Fiddle Festival « Live In Britanny »

Celtic Fiddle FestivalNous étions en janvier dernier dans la salle des fêtes de Guemene sur scorff. pour écouter le Celtic Fiddle Festival.

La salle n’est pas très grande, le décor est chaleureux, le bar est animé avant le début du concert. On y est venu en famille, tout seul ou en couple……..

L’enregistrement du 6ème CD

A gauche, Christian Lemaitre met à l’honneur la musique bretonne en entamant « Deus ganin ma plac’h yaouank », une marche bretonne joué avec style. Le ton est donné, on va vibrer ce soir de musique celtique. A ses côtés, André Brunet et son violon virevoltant raconte amuse le public et devient boddran en tapant des pieds sur une planche en bois. Kevin Burke est au centre, envoyant des reels endiablés avec une facilité déconcertante. Les jigs sont elles envoutantes et belles. Et pour accompagner ce trio de virtuose, une guitare exceptionnelle jouée par le breton Nicolas Quemener, le local de l’étape qui reçoit ses hôtes.

Tout le monde le sait, l’instant est hors norme de par la qualité des musiciens mais aussi par cette ambiance bonne enfant, nous sommes en centre Bretagne.

 

De ces 2 concerts est sorti un CD (le sixième) « Live in Britanny » mis en vente depuis un mois aux Etats-Unis et au Royaume Uni. La critique est unanime et leur vaut même un « BRAVO » de Trad magazine !

Et pointe de fièrté de Christian, car pour la première fois, le premier thème de l’opus est issu du répertoire breton.

 

L’histoire du groupe

Le Celtic Fiddle Festival est né en 1993 de l’association de deux fiddle d’exception : l’écossais Johnny Cunningham et l’irlandais Kevin Burke (qui jouait aussi dans Bothy Band). Faisant régulièrement des voyages en Bretagne, ils demandent alors à Christian Lemaitre de les rejoindre. A cette époque, Christian joue déjà dans Kornog et sa virtuosité en musique bretonne fait de lui une référence incontestée du répertoire breton.

A la mort de Johnny Cuningham, ils demandent au québécois André Brunet (la bottine souriante) de les rejoindre.

Plusieurs guitaristes ont accompagné l’histoire du Celtic Fiddle Festival : Soig Siberil, Tony McManus, Ged Foley, Patrick Street et enfin Nicolas Quemener de Bretagne.

 

Des concerts programmés

« Live In Britanny » les emmènent en tournée en Angleterre d’où ils reviennent juste après une série de 14 concerts. Des théatres pleins, un public enchanté qui en redemandent. La formule séduit, représentative de la musique celtique, mélange d’Irlande, d’Ecosse et de Bretagne. Comme dit Christian : « On s’entend bien, ça marche bien et la musique plait ».

Et la suite ? une tournée aux Etats-Unis sur la côte Est à l’automne et sur la côte Ouest au printemps 2014. Cet hiver, ils seront au festival « Celtic  connections » de Glasgow.

Comme quoi la musique bretonne s’exporte bien !

Ce contenu a été publié dans Concerts. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *