Simon Marc, Auteur à Blog Breizh Music » Blog Breizh Music 

Le patrimoine culturel immatériel : kezako ?

Le patrimoine culturel immatériel : pour quoi faire ? Voici la définition que l’on peut trouver sur le site de l’UNESCO

 

« Le patrimoine culturel ne s’arrête pas aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend également les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel. »

unesco-patrimoine-mondial

L’idée de départ est bien évidemment belle mais a donné lieu à de nombreux « combats » comme en France depuis plus de 30 ans.

Il a fallu se battre contre les idées reçues opposant la Culture aux cultures, contre les résistances de nombreuses autorités désirant plus l’uniformité que la diversité, contre les craintes de gouvernements face à d’éventuelles revendications autochtones.

Finalement le sarcasme colle à la peau du Patrimoine Culturel Immatériel.

Mais, avec les années les universitaires commencent à s’intéresser aux patrimoines régionaux ouvrant ainsi la porte à une nouvelle génération apte à défendre le pluralisme culturel.

Bien sûr, il ne fallait pas compter sur les média qui eux continuaient à ne rien y comprendre.

L’implication du plus grand nombre est encore un peu frileuse car la notion reste floue pour certains.

 

Au final, le fait même d’ajouter de nouveaux patrimoines sur les listes de l’Unesco, c’est cela qui sert à justifier et expliquer la notion de Patrimoine Culturel Immatériel.

Il s’agit de montrer clairement au monde entier ce qu’est le Patrimoine Culturel Immatériel : 366 éléments d’inscrits sur la liste représentative et seulement une cinquantaine sur la liste urgente de sauvegarde.

Le Patrimoine Culturel Immatériel c’est à la fois la Samba de Roda de Bahia et la chasse en Amazonie, c’est le khöömii mongol et le fest-noz…

 

Et, en fin de compte, tout cela nait d’une idée révolutionnaire car la convention permet non pas à un comité d’experts mais aux communautés elles même de définir ce qui relève du Patrimoine.

Chérif Khaznadar, Président de la Maison des cultures du monde/Centre français du PCI. - Un des intervenants 3e Rencontres internationales du patrimoine culturel immatériel en Bretagne – Les 08 & 09 décembre 2016 – Au Quartz – Scène nationale de Brest

Chérif Khaznadar, Président de la Maison des cultures du monde/Centre français du PCI. – Un des intervenants 3e Rencontres internationales du patrimoine culturel immatériel en Bretagne – Les 08 & 09 décembre 2016 – Au Quartz – Scène nationale de Brest

Le passage au DADGAD – 2e partie

On continue notre série de conseils inspirés par l’un des plus grands en DADGAD Pierre Bensusan pour qui réussir à jouer c’est déjà se détacher des évidences de l’accord ouvert pour ne plus entendre que de la guitare (voir 1er article)

Lire la suite

Le passage au DADGAD – 1e partie

guitareLe DADGAD c’est l’accord ouvert, très utilisé en musique celtique en général et en musique bretonne en particulier. On le nomme ainsi car les cordes sont ré-accordées en Ré-La-Ré-Sol-La-Ré (D-A-D-G-A-D en notation anglo-saxonne) ou encore Dsus4 (Accord de Ré avec une Quarte suspendue).

 

Si l’on suit les conseils de Pierre Bensusan, un grand maître du DADGAD, on pourra bien débuter dans cet accordage.

La première fois que l’on met sa guitare en DADGAD on veut jouer des accords. Lire la suite

Stage de musique bretonne

Stage de musique bretonne

Un stage de musique bretonne ? Vous voulez apprendre la musique bretonne ou bien vous perfectionner. Alors pourquoi manquer un stage de musique bretonne où vous pourriez rencontrer et apprendre des professeurs et artistes qui vous font danser tout le reste de l’année? Près de Lorient, le Centre Régional de Culture Bretonne et Celtique Amzer Nevez vous propose un stage international du 28 juillet au 1er août 2014. Vous pourrez apprendre ou affiner votre jeu auprès d’artistes tels que Jean-Luc Thomas, Soïg Siberil, Alain Pennec et bien d’autres encore… En attendant le Festival Interceltique de Lorient, de grands rendez-vous vous attendent en juillet pour commencer à vous échauffer: Les Gallèses, Amzer Nevez, Studi ha Dudi…

Lire la suite

Breizh Music vibre au fil de l’actualité bretonne …

Breizh Music vibre au fil de l’actualité bretonne

« Breizh Music vibre au fil de l’actu »

Breizh Music a décidé de vous faire profiter des diverses actualités qui jalonnent le paysage musical breton. Vous y retrouverez des informations sur la vie culturelle bretonne en général, sur les sorties musicales, concerts, festivals, ainsi que sur l’actualité de nos professeurs…

Pour celà, Breizh Music vous offre un nouvel onglet : « Actus » . Alors plus de temps à perdre, cliquez et voyez comment occuper ces prochains jours !

Lire la suite

Le kan Ar Bobl : une « institution » de la culture bretonne.

kab-logoLe kan Ar Bobl : une « institution » de la culture bretonne. Et pourtant, il n’est pas bien vieux ce Kan Ar Bobl car c’est Polig Montjarret qui en a l’idée : en 1975 se déroule la première édition.

Polig Montjarret avait à l’esprit le « Fleac’h oil » auquel il avait assisté en Irlande. Bien sûr, il ne faut pas oublier le rôle de Pierrot Guergadic avec qui il l’avait également créé… Lire la suite

Interview de Breizh Music sur Radio Laser 35

Retrouvez Philippe et Simon, les cofondateurs de Breizh Music dans une interview donnée à Antoine Barrailler pour l’émission Acoutic live sur radio Laser 35 le 06 novembre dernier. L’occasion aussi de découvrir un extrait de musique bretonne avec Soig Siberil, professeur de guitare chez Breizh Music.

Tous les deux musiciens, Philippe et Simon de Breizh Music se sont longtemps intérrogés,  sur la place de la musique bretonne dans la scène musicale actuelle. Ils souhaitent donner envie aux gens d’apprendre la musique bretonne, mais désirent aussi via Breizh Music développer la communauté bretonne et inciter les artistes à utiliser les sons bretons dans leurs compositions. C’est d’ailleurs bien cette idée de cloisonnement, qui les a conduit à créer une offre de cours de musique bretonne en ligne. Profiter de l’internet pour apprendre celle-ci que l’on soit ou non en Bretagne.

« La crème de la crème de la musique bretonne réunis autour de Breizh Music pour vous enseigner la musique bretonne. »

Des cours pour débutants, intermédiaires et confirmés : l’occasion d’apprendre à jouer à son rythme.

Plusieurs types d’abonnements : 1 mois, 3 mois, 1 an et une offre en cours de dévelopement…

« Apprenez à découvrir les secrets de la musique traditionnelle bretonne avec des maîtres incontestés »

 

 

et retrouvez tous nos cours sur www.breizh-music.com

 

 

Championnat des sonneurs à Gourin

championnat des sonneurs

Le week-end dernier a eu lieu, à Gourin, la grande finale du Championnat des Sonneurs de Bretagne – Musiques et danses traditionnelles. Ce rendez-vous, incontournable pour tout sonneur ou passionné de musique bretonne, rassemble la crème des sonneurs qui se sont qualifiés lors d’éliminatoires tout au long de l’année.

Au programme : les gagnants des concours terroirs Gavotte, Fisel, Plinn, Vannetais … Lire la suite

Barzaz – An Distro

barzaz« Barzaz reprend forme » ce sont les mots de JM Veillon. En effet, la grande sensation de cet été en musique bretonne a été de revoir le nom du groupe mythique qui, aux côtés de Gwerz, a représenté ce que la musique bretonne pouvait produire de meilleur dans les années 80 et 90.

Pour ce grand retour Barzaz a sillonné les routes de Bretagne : Monterfil fut le premier concert de la nouvelle série car c’est pour « La gallésie en Fête » et sous l’impulsion de Job Defernez que le groupe s’est reformé. Lire la suite

Cours en ligne en pleine progression.

elearningWeb 2.0,  réseaux sociaux, Skype… le temps passé sur la toile quotidiennement est de plus en plus important. De nos jours on peut tout trouver et tout faire sur internet. Les cours en ligne et la musique n’échappent évidemment pas à cette règle.

Quels sont les avantages ?

Quand on habite dans un endroit isolé on peut ainsi prendre des cours avec un professeur précis où qu’il soit dans le monde, quel que soit l’instrument : vous trouverez toujours quelqu’un sur la toile pour vous enseigner ce que vous recherchez.

Pas de problème d’embouteillage quand on habite une grande ville ou même tout simplement de déplacement… les parents qui font la navette apprécieront !

Beaucoup on déjà fait le pas, selon un article du New York Times du 10 Janvier 2012 
Jeffrey THOMAS enseignait la guitare et la basse de manière « classique » depuis plus de 20 ans. Mais maintenant s’il trouve encore…

Lire la suite